Enseignements optionnels

« Seuls ceux qui se risquent à peut-être aller trop loin sauront jusqu’où il est possible d’aller. »

Thomas Stearns Eliot

Pour les élèves passionnés, déjà danseurs ou non, qui désirent prolonger leur vécu en danse à l’école, plusieurs espaces d’enseignement optionnel sont proposés.
Tous offrent un véritable cadre d’approfondissement de la pratique et du regard. Ils peuvent nourrir un projet professionnel ou simplement enrichir une culture artistique.

 L’Option EPS : proposée au lycée, elle est exclusivement facultative et s’adresse à tous les élèves volontaires. Son contenu est très libre car aucun programme ne régit son enseignement. Elle peut donc prendre diverses formes selon les établissements et leurs contextes.

L’évaluation peut être ponctuelle (examen en fin d’année de terminale préparé par le candidat) ou en Contrôle Continu de Formation (CCF : enseignement de 3 heures hebdomadaires pour chaque niveau de classe). Elle permet de valider une spécialisation et un approfondissement de la pratique et des connaissances sur la danse au baccalauréat.

 L’Option ART facultative : souvent confondue avec l’option facultative EPS, car elle présente les même modes d’organisation horaire (ponctuelle ou en CCF), son contenu est néanmoins différent car régi par un programme spécifique (BO H.S n°3 30/08/2001). Elle s’adresse également à tous les élèves volontaires.

 L’Option ART spécialité baccalauréat L : exclusivement réservée aux lycéens inscrits en section littéraire, elle est un enseignement de spécialité, que l’élève choisit au même titre que les langues vivantes, les mathématiques ou les arts plastiques.

Véritable lieu d’approfondissement de la culture artistique, elle s’organise en partenariat avec des danseurs ou chorégraphes professionnels, appartenant à des compagnies reconnues, et des structures culturelles.

 Classes à Horaires Aménagés Danse : il s’agit d’un dispositif de partenariat entre un établissement scolaire et un établissement d’enseignement spécialisé de la danse (ex. conservatoire), où les horaires de cours sont aménagés afin de permettre une pratique assidue de cette activité. Ces classes sont accessibles aux élèves de primaire et de collège qui souhaiteraient devenir danseur ou simplement pratiquer la danse pour leur loisir.

 Sections sportives scolaires : implantées au collège, en nombre plus restreint au lycée, elles permettent aux élèves de bénéficier d’heures d’entraînement aménagées dans le temps scolaire, dans une activité physique proposée par l’établissement. Ces sections s’inscrivent dans le projet d’établissement en lien ou non avec les structures sportives ou culturelles environnantes.

 Sections technologiques Musique et Danse en lycée : ces sections permettent de valider un baccalauréat technique de musique ou de danse (selon l’option choisie) en partenariat avec un conservatoire. Il se prépare dès la classe de seconde et reste exclusivement réservé aux lycéens voulant devenir des professionnels de la musique ou de la danse et possédant déjà un bon niveau scolaire et en conservatoire.

 Arts appliqués et cultures artistiques en voie professionnelle en lycée : discipline obligatoire proposée à tous les lycéens de la voie professionnelle, elle leur permet « d’appréhender leur espace de vie », de « construire leur identité culturelle » et « d’élargie leur culture artistique ».

 

Aux témoignages d’expériences que génèrent ces dispositifs dans chacun des cadres, n’hésitez pas à ajouter les vôtres pour faire partager vos points de vue à tous les Passeurs de danse.